© Christine Lévy - Rostagnat, 2015

Présentation

Fascinée par le dessin et la peinture depuis toujours, passée par les cours du soir de la ville de Lyon, un atelier de modèle vivant à Neuville sur Saône, des stages auprès de peintres amis, j’ai suivi un parcours très personnel. Je travaille la plupart du temps seule, sur le motif, je raconte le paysage , jusqu’à épuisement des formes.  Depuis un an environ, je croque la nature, les portraits, au fusain, au crayon aquarelle et à la mine de plomb à la recherche de la lumière au delà du noir.  Cette attirance pour le noir et blanc me conduit à travailler la gravure. Et à renouer avec la matière. Mes mosaïques m’entraînent dans des terres inconnues que j’explore avec passion.

Biographie

 

Après un bac philosophie, dessin chez un architecte  lyonnais pendant 4 ans,  

à partir de 1975, graphisme en free lance

 

Peinture, dessin, sculpture

 

1983, première exposition : peinture (aquarelle, huile)

1984, création de" l’Atelier Peindre à Bourg".

 

A partir de 1991, Mises en espace d'expositions

Conservation départementale du Musée des Pays de l’Ain  (Tupins et carrons, Plantes et parfums au Musée du Revermont, La douane à Fort l’Ecluse, Photographies de Tournassoud à Ferney-Voltaire et aux Archives départementales) (La vigne et Les Faïences de Meillonnas au Musée du Revermont). Sté Wilson,  Garage Carriat. 

           

1995-2000, Direction de la communication du Conseil général de l’Ain,  

chargée de production (création de visuels, suivi de l’application de la charte, suivi d’impression, stands) et d’une partie de la communication culturelle (création et animation du réseau des festivals de l’Ain).

 

2000-2004, Addim de l’Ain (Association départementale pour la diffusion et l’initiation musicale) chargée de mission danse (développement et sensibilisation des publics, organisation globale de La Semaine de la danse, biennale départementale).

 

Depuis novembre 2004, je travaille à mes créations personnelles et je collabore à des projets culturels. Je travaille seule la plupart du temps. Depuis quelques temps la couleur s'est échappée. Le fusain et la mine de plomb suffisent à raconter le paysage, ils peuvent aussi être le point de départ d’aquarelles ou  de travaux réalisés avec des pigments, à la recherche de la lumière.

Les mosaïques  constituée de fragments d'objets cassés redonnent vie à ces morceaux perdus...

Je participe également à un atelier de gravure avec Agnes Joannard Leblanc.